Mois : février 2020

Notre Association A.C.C.T.E.

Association pour le Changement Climatique et la Transition Énergétique.
Association fondée pour mener à bien une œuvre globale par l’action, la recherche, la vigilance et le rassemblement :

D’une manière générale :

  • Agir pour la sauvegarde de ses intérêts dans le domaine de l’environnement, de l’aménagement harmonieux et équilibré du territoire et de l’urbanisme.
  • D’instaurer des actions citoyennes auprès d’organismes privés ou publics. Essentiellement orientées vers la relocalisation et le développement d’une économie locale englobant les énergies propres et recyclables, l’agriculture vivrière bio, l’écoconstruction, la qualité des eaux potables et usées et toutes initiatives d’un mieux vivre en symbiose avec une biodiversité retrouvée et un environnement sain et pérenne.
  • De proposer des animations culturelles, des séances de projections/débats en rapport avec ces sujets…
  • D’aider les associations, les collectivités locales et les institutions, ainsi que les particuliers dans leur projets environnementaux.
  • D’exercer ses actions sur tout le territoire du Rhône-Alpin. D’exercer également son action à l’égard de tout fait et notamment de fait de pollution qui, bien que né en dehors de sa compétence géographique, serait de nature à porter atteinte à l’environnement de la commune précitée.
Sensibiliser à l’environnement par une pédagogie concrète, ludique et interdisciplinaire

– Donner une idée globale du monde qui nous entoure en faisant se croiser les disciplines : sciences, arts plastiques, spectacle vivant, jeu, sports… et en diversifiant les thèmes abordés.
– Prendre en compte et éveiller les différentes « intelligences » des individus en variant les approches (sensorielle, artistique, conceptuelle, naturaliste…)
– Favoriser la participation active des publics concernés.

Actions en lien :
– Mettre en place des activités sur des temps de loisirs à destination des enfants, des adultes et des familles
– Proposer des animations à destination des établissements scolaires, éducatifs et des centres de loisirs
– Concevoir des outils et des méthodes pédagogiques reproductibles en vue de les diffuser à d’autres animateurs…

Développer des actions locales en lien avec la protection de l’environnement et l’économie solidaire

Notre finalité :

Inciter chacun, famille, enfant et adulte, à prendre conscience et à être acteur de l’Environnement et de son cadre de vie dans lequel il souhaite s’inscrire.

Dans un esprit ludique et concret : 
– proposer et animer des temps et lieux interactifs,
– élaborer des outils et des concepts pédagogiques.
– Identifier et recenser de nouveaux besoins nés de l’envie de protéger notre planète ; concevoir, proposer et organiser des réponses pratiques
– Implanter et faire vivre sur un territoire ciblé des outils dédiés à l’environnement

Actions en lien :
– Accompagner les familles à modifier leurs habitudes en termes de transports (Parfer, pédibus, Véhicules à Air Comprimé, co-voiturage…), d’énergie (coopérative de bois,…), d’alimentation (contrat poules, Troc’Graines, …)
– Constituer et animer un fond documentaire et une ludothèque sur les thèmes de l’environnement et de l’éco-citoyenneté

Créer du lien et favoriser les échanges entre citoyens

– Réunir parents et enfants autour d’activités communes (Jardins, ateliers, auto-réparation, etc…)
– Favoriser l’entraide entre habitants : Aides aux personnes âgées, enfants en difficulté,…
– Fidéliser un public pour qu’il se (re)trouve et apprenne à se (re)connaître
– Proposer et accompagner des projets collectifs

Actions en lien :
– Créer un lieu de convivialité ouvert à tous et au quotidien
– Réfléchir à la convivialité de toutes les actions
– Créer un rendez-vous annuel pour une Grande Fête destinée plus particulièrement aux familles sur un thème environnemental
– Projets de jardins partagés

Vous êtes une institutions, une société, une entreprise et l’environnement vous préoccupe, vous pouvez participer à notre lutte contre les gaspillage, le surplus de déchets, et aider par la même occasion nos projets…
Vous voulez être partenaire de notre association :
Contactez-nous : contact@naturoparc-reve.fr

Nos valeurs rentrent complètement dans Le Schéma de Cohérence Territoriale (ScoT) de part sa démarche et ses prérogatives.

Le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) est l’outil de conception et de mise en œuvre d’une planification stratégique intercommunale, à l’échelle d’un large bassin de vie ou d’une aire urbaine, dans le cadre d’un projet d’aménagement et de développement durables (PADD).

Le SCoT est composé :

  • D’un rapport de présentation : c’est le diagnostic du territoire qui permet d’identifier ses forces et faiblesses. Il justifie les choix retenus pour établir le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) et le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO).
  • D’un PADD qui expose le projet politique porté par les élus. Il fixe les grands objectifs que devront poursuivre les politiques locales d’urbanisme en matière d’habitat, de déplacements, d’environnement, ou encore d’économie.
  • D’un DOO (comprenant un Document d’Aménagement Artisanal et Commercial) qui est la traduction concrète du PADD et lui confère une valeur prescriptive. Il constitue une sorte de « boîte à outils » du SCoT : les documents et projets d’urbanisme (Plans Locaux d’Urbanisme, Programme Local de l’Habitat, autorisations commerciales…) doivent être compatibles avec ses orientations.

Nous pourrions créer à moyens termes, une Agence Locale de l’Energie Durable (A.L.E.D.)

Les Energies Gratuites

ÉOLIENNE

On pourrait commencé par les éoliennes à géométrie variable, c’est quoi ces éoliennes à géométries variables ?
Ces EGM à axes verticales ont la particularité d’avoir la voilure adaptée à la force de vent. Plus le vent est fort, moins la voilure est importante, permettant ainsi d’assurer une vitesse et un couple les plus constant possible et ce sur une large plage anémométrique. La vraie innovation dans ce cas est moins visible, puisqu’elle réside dans l’alternateur. Un alternateur qui s’adapte au couple et à la vitesse de rotation disponible en entrée afin d’offrir le meilleur rendement. Techniquement, ce tour de force est réalisé principalement avec un couplage adaptatif (pour ceux qui ont fait de l’électrotechnique,, l’alternateur choisit le couplage triangle ou étoile, en fonction des conditions) ainsi qu’avec un entrefer variable pour influer sur l’intensité en sorte du stator? Cette éolienne, assez compact, développe 1Kwh à l’année.

Le moteur à dégravitation magnétique

Ce moteur utilise la gravitation magnétique générée par des aimants permanents pour décupler une puissance d’entrée.
Jugez plutôt : avec un moteur de 700W alimenté en permanence, cette machine produit….14 kw ! C’est ce que l’on appelle un système surnuméraire : c’est l’une des approche les plus « réalistes » possible d’un système à mouvement perpétuel (à priori impossible du fait des pertes par frottements). Le moteur en entrée joue le rôle de la puissance continuellement apportée pour entretenir le système. La puissance de sortie permet largement d’alimenter l’entrée, et le cycle continue ainsi. Pour l’exemple, une batterie de voiture (12v) alimente pour le démarrage de la génératrice qui elle produits plus de 18Kwh… Cela pourrait remettre en question certain fournisseur d’électricité… SI chacun avait ça chez lui.

Chaudière à double combustion « dite à gazéification ».

Cette chaudière comprime les fumées pour élever la température de combustion (la compression entraîne la montée en température, du au respect de la loi des gaz parfait : PV = nRT) jusqu’à 1600°C voir 2000°C. La forte température de combustion (couplée à un filtrage fin des fumées) permet de transformer tous type de déchets en combustion : bois, mais aussi carton, papier, plastique et d’autres déchets domestique. Moins de 0,2gr de CO2. Une alternative aux déchets ménagers. La Chaudière

Un système de stockage de la chaleur.

Dans la cuve de 900 L, un système de stockage permet de stoker les calories supplémentaires. Il utilise une solution aqueuse (200 L sur 900 L) dite « a changement de phase ».
C’est exactement le même phénomène thermodynamique utilisé dans une pompe à chaleur. A base de sel, cette solution permet d’augmenter les capacité de stockage calorifique de la cuve en se liquéfiant dans la température dépasse 95°C. En dessous de cette température, la solidification de la solution est exothermique (dégage de la chaleur) et contribue à réchauffer la cuve.
Note : ce qui arrive cycliquement puisque l’équation de la chaleur, qui explique une partie de la diffusion (phénomène qui équilibre les espèces chimiques entre 2 milieux pour arriver à l’équilibre, dont les calories), montre l’aspect progressif et déphasé de cet équilibre : au moment où l’on se rend compte que l’on à « trop de chaleur », même si l’on coupe toutes les sources, il fera trop chaud encore un moment. Le système décrit ci-dessus vise à récupérer cette énergie pour la réutiliser à un moment où ce sera le contraire et ainsi limiter les besoins en chauffage.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

error: Ce contenu est protégé